Présidentielle 2007.

Posté le 19 mai 2007

La Gauche, raison d’un échec.

Les française et français, ont accepté une idéologie de droite, non pas par conviction mais parce que durant c’est élections, cette idéologie fut la seule à être affirmé. Quant Nicolas Sarkozy déclare que la pédophilie et le suicide sont le fruit des gênes, il déclare à ceux qui le critiques « j’ai le droit d’avoir mon avis », appuyé par des scientifiques qui eux-mêmes déclare, que les spécialistes ont des opinions divergentes sur le sujet. La gauche n’a fait que contesté, et diabolisé, cet homme qui parlait autre fois comme un chef de guerre, aussi bien devant les caméra que devant ces militants, et qui petit à petit se plaça en victime, victime du « sectarisme » selon ces propres mots, des gauchistes, et de Mme Royale.

Dans un monde en plein mouvement, les peuples ont besoin de se retrouver sous une bannière idéologique, et français que nous sommes, nous avons aussi besoin d’une idéologie qui nous laisse libre de penser, tout en étant ferme sur certaines convictions. Seulement la gauche PS, à force de courir vers le centre n’a pas su affirmer son identité, son idéologie première, le socialisme. La gauche de la gauche, quant à elle (100% sociale), c’est placé en opposition à Sarkozy, ce qui fait que les programmes, et les idées qu’ils véhicules, n’ont pas été assez entendu. Quant la pensée de droite elle, a séduit par sa prétendue volonté, d’éradiquer le communautarisme, et la pensée unique, alors que Mr. Sarkozy était il y’a encore quelques semaines, le symbole même de la pensée unique, conservatrice.

Ce n’est donc pas la victoire des programmes, mais la victoire d’un marketing idéologique, très bien monté par l’UMP.

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire